Voyager malin

Quand on aime bouger ou qu'on a une famille un peu éparpillée géographiquement, nos meilleurs amis deviennent vite WhatsApp (évidemment), mais aussi Skyscanner, Flightradar, et toutes les applications en ligne des agences aériennes. Je sais, on a vu plus fun. Oui, c'est vrai, prendre l'avion c'est excitant. C'est souvent synonyme de départ en vacances et le voyage devient un vrai sas de déconnexion... qui peut durer un certain nombre d'heures. 

Alors quand on s'embarque pour 10 à 15h de vol et qu'on n'a pas les moyens de s'offrir la classe Affaires, autant essayer de rendre le trajet le plus agréable possible. Et croyez-moi, des erreurs de débutantes j'en ai fait. J'ai maintenant ma petite routine pour m'assurer un maximum de confort et arriver à bon port plus ou moins fraîche et dispose. 

Captura3.PNG

1. La tenue

Je porte presque toujours la même tenue quand je prends l'avion, en faisant attention à deux choses : CONFORT et CHALEUR. Combien de fois ai-je pris froid pendant un vol où la climatisation était trop forte? Ou bien parce qu'entre le départ et l'arrivée je n'avais pas prévu qu'on perdrait 25 degrés.

Pour ma part je voyage en pull léger (type marinière en coton ou autre matière respirante), et j'évite le blanc (une catastrophe est si vite arrivée en mangeant dans l'avion...). En bas, un legging ou pantalon confortable. On a toutes ça dans notre armoire ! Le mien a un élastique très large à la taille qui ne me serre pas, et descend jusqu'aux chevilles (sinon j'ai froid). Je n'ai pas l'allure de Sincerely Jules mais je suis à l'aise (son option survêtement en molleton est parfaite aussi en passant). Pour moi exit le jean qui scie les hanches et dont la toile n'est pas si confortable pour dormir. L’ensemble marron ci-dessous me plaît pas mal car il est chic et ressemble à un pyjama : parfait pour voyager non ?

Aux pieds? des basket. Je suis en admiration devant ces femmes qui voyagent en tailleur et talons hauts, toujours chics et bien mises. Inimaginable pour moi. J'alterne entre une paire de Puma blanches et roses (type Adidas Stan Smith) ou des basket de running ultra légères (Nike Roshe run, Free run, flyknit...). J'évite même les Converses qui sont - sur la durée - pas si confortables et avec lesquelles je finis par avoir froid aux pieds (oui encore, c'est un vrai sujet chez moi!). Et en fonction de la longueur du vol, oui mesdames, je mets des bas de contention (je sais, c'est moche et désagréable, mais n'empêche que le lendemain je suis bien contente de ne pas avoir les jambes comme des troncs d'arbres!)

Ne négligez pas le choix de votre lingerie : une brassière basique est mille fois plus confortable pour dormir qu'un soutien-gorge dont les baleines vous rentrent dans les côtes ou qui vous blesse dans le dos. Choisissez-en une de preference sans-couture ou dont les élastiques ne vous serreront pas trop au niveau de la poitrine et des épaules. Les miennes viennent de chez Monoprix, tout simplement!

Pour terminer, j'emporte toujours une veste ou un manteau léger, que je peux enlever rapidement, plier et ranger dans mon sac sans problème (aucune mention inutile). Une veste en jeans, un manteau mi-saison un peu long trop confortable et qui fera couverture si besoin, une doudoune légère (on pense  évidemment a la Plume de chez Comptoir des Cotonniers ou aux doudounes Ultralight de chez Uniqlo, de mon côté j'ai la Gaastra ci-dessous et elle est terriblement belle, douce, confortable et ne pèse rien !). Autre option : le haut de survêtement ou le sweat à capuche !

En règle générale donc, je privilégie les vêtements un peu doudou dans lesquels je me sens bien, et des chaussures qui sont déjà "faites" : investissement 0 mais confort 100% !

2. Le matériel

Là ou ça vaut vraiment la peine d'investir, c'est dans un bagage résistant, aux bonnes dimensions et facile à manier. Ces trois conditions remplies m’évitent pas mal de prises de tête au moment de l'enregistrement et de l'accès aux portes d'embarquement. Traverser un aéroport en courant, devoir monter des marches ou hisser une valise trop grosse/ qui ne roule pas bien est un vrai cauchemar. Cela peut vite devenir facteur de stress et d'énervement dans des moments on l'on n'en a pas besoin. Pour la valise qui va en soute, la mienne est une Samsonite à roulettes, résistante mais souple (comme ça toujours moyen de rajouter un petit truc...) qui a déjà pas mal de kilomètres au compteur mais il me semble qu'elle est garantie à vie par la marque (peut-être aurais-je l'occasion de vérifier cela bientôt vu son état!).

J’essaie quand je peux d’emporter seulement une valise format cabine:  pas d'attente des bagages à l'arrivée, on quitte directement l'aéroport direction la plage! Ma préférence va clairement aux valises Kipling qui sont pratiques, bien conçues et déclinées en plusieurs coloris du plus classique au plus fantaisiste. Je ne saurais que trop vous conseiller de laisser parler votre créativité au moment de choisir la couleur : faites-vous plaisir car qu'est-ce-qui ressemble plus à une valise noire sur un tapis de bagage qu'une autre valise noire? Alors qu'avec un bon imprimé violet, doré, ou africain, vous la repérez de loin!

Je sais, les prix pratiqués par la marque sont assez rédhibitoires. Alors le vrai bon plan ce sont les boutiques Kipling outlet comme celle du Mac Arthur Glenn de Roubaix (celle où je vais) ou regarder régulièrement dans l'onglet outlet de la boutique en ligne.  Les modèles sont reconduits chaque saison, seul change l'imprimé, en revanche vous avez des démarques qui vont de 20 à 40% environ. Et pendant les soldes vous pourrez repartir avec votre valise à moitié prix. 

La solution petit budget ? Le sac en toile souple grande contenance, à porter à l’épaule comme un sac à main, et qui du coup fait illusion pour passer en format cabine. J’utilise souvent le sac de plage que j’ai acheté chez Rituals il y a quelques saisons (je devrais prendre un abonnement chez eux, je sais) dont l’imprimé m’avait totalement fait fondre et qui se révèle être super pratique : c’est le sac de Mary Poppins! Il y a toujours de la place dedans et ensuite durant le séjour il fait office de sac de plage voire sac de courses si besoin.

Captura.PNG

3. Les petits "+"

Ce sont tous ces petits accessoires qui vont vous faciliter la vie pendant le trajet, vous aider à vous sentir mieux ou à passer le temps. 

En général pour voyager je troque le sac à main pour un sac à dos multipoches dans lequel je n'oublie jamais d'emporter :

- un foulard en soie très fin qui ne prend pas de place mais que je noue dès que je sens le coup de froid. Le mien est très vieux, bleu roi, et m'a couté 1 euro mais remplit parfaitement son rôle!

- des mouchoirs, du doliprane, un pansement, deux ou trois pastilles pour la gorge, un stylo, les clefs du cadenas de la valise, des chewing gum.

- ma batterie de secours (pratique, efficace et pas chère) je l'ai achetée sur Amazon suite à un post de Balibulle et franchement je ne regrette pas.

- mon casque Marshall qui prend plus de place que des écouteurs mais a un micro et me permet de passer des appels depuis l'aéroport sans en faire profiter mes voisins. En plus la qualité du son est incroyablement meilleure que les casques de l'avion. 

- quelques échantillons de produits de beauté : en général j'embarque une crème pour les mains, une crème visage, et un parfum. Je les utilise avant de dormir dans l'avion et au réveil avant de débarquer. L'embarras est minime et ça permet de se rafraîchir. J'ai vu que Rituals fait un kit de voyage qui a l'air très bien. L'une de vous l'a-t-elle testé? Je pense qu'il est conçu pour le format cabine. En tout cas je trouve l'idée sympa car je n'aime pas devoir emporter des grands contenants lorsque je voyage.

4. Les faux-amis

On trouve sur le net toutes sortes de gadgets et d’accessoires pour voyager. Des petits objets souvent mignons et bien marketés qui donnent envie mais qui selon moi sont soit inutiles, soit encombrants, soit les deux. On résiste donc à la tentation car je crois que moins on emporte, moins on a de choses à penser.

- Le porte-passeport : les sites multiplient les propositions avec des modèles divers et variés, du plus cheap au plus chic. Je n’en vois pas l’utilité concrète et préfère emporter une paire de boucle d’oreille supplémentaire que charger mon sac à dos de ce gadget !

L’étiquette à bagage : idem, totalement inutile selon moi (surtout si vous avez suivi mon conseil et adopté un imprimé qui rend déjà votre valise reconnaissable à 100 m !)

Le tour de cou pour dormir : celui-là est utile mais assez encombrant je trouve. J’ai déjà investi dans la version gonflable mais ça prend pas mal de place dans le sac, se dégonfle une fois sur deux et devient inutile dès le trajet terminé. Je ne parle même pas de la version non-gonflable qui t’oblige a te balader avec ton coussin autour du cou dans tout l’aéroport…

Munie de tous ces conseils et du moins d’excédent possible, il ne vous reste plus qu'à sauter dans l'avion pour profiter du voyage devant un bon film et une coupe de champagne!

J'espère que ce post vous sera utile et surtout je serais curieuse de savoir si vous aussi vous avez vos petits "trucs" pour voyager mieux? 

Captura4.PNG