Mon coeur bat pour #3

Après mon dernier post un peu particulier, en avant pour notre rubrique mensuelle, qui regroupe mes coups de cœur du moment! Nouveau départ dans la bonne humeur avec pleins de nouveautés et d’énergie!

Et cette semaine, mon cœur bat pour…

 

Maxime Simoens / la Fashion week

En blog mode qui se respecte (cette phrase me fait rire moi-même), je ne pouvais pas ne pas parler de la fashion week! Et pour être plus précise, je n´ai rien suivi des différents défilés qui ont mis en effervescence les plus grandes villes de la mode, en revanche j’ai vu passer sous mes yeux quelques looks qui ont retenu mon attention, fashion week ou pas !

Maxime Simoens est un enfant de chez moi, du Nord de la France, et je me rappelle très bien du moment où j’ai commencé à le « suivre », car j’étais moi aussi à Paris à l’époque. Je travaillais au Louvre et quand avait eu lieu la fashion week, son nom était sorti je ne sais plus comment et je ne l’ai jamais oublié depuis.

Quand j’ai vu les silhouettes que vous avez sous les yeux et appris qu’il les avait dessinées en tant que directeur artistique pour Azzaro j’ai juste été ravie. Ravie de son parcours et de son évolution. Je trouve ça aussi racé que Balmain (dont je suis une fan absolue), aussi chic que Chanel … et en plus portable !

 

La boutique adm

Dans le Nord de la France, on n´a pas que la bière! Tant bien que mal, de petites boutiques de prêt à porter essaient de s’implanter et de ranimer un centre-ville asphyxié par les grandes chaines de prêt à porter. Une initiative que je salue, à l’exemple de la boutique adm-concept, qui est un concept store proposant des vêtements femme, enfant et un peu de déco, de beauté et de bijoux. Les prix sont raisonnables (du même ordre que Zara, pour des articles bien plus originaux, des petites marques et des imprimés uniques !).

La boutique est située en plein centre, au 6 Place Roger Salengro à Dunkerque.

J´ai vu passer notamment ces deux petites choses colorées et fraiches, exactement ce dont on a envie pour faire venir l’été plus vite, mais je vous conseille d’aller faire un tour sur le site car il y a quelques jolies pièces et des nouveautés régulièrement ! (http://www.admconceptstore.com/)

 

Lire!

J’ai été un peu paresseuse ce mois-ci niveau culture. J’ai entendu dire que MGMT sortait un nouvel album plutôt bien noté, mais n’ai pas eu le temps de me pencher sur la question. A creuser d’ici le mois prochain…

En revanche je me suis plongée dans le dernier Amélie Nothomb (Frappe-toi le cœur). J’avais délaissé un peu l’écrivaine depuis plusieurs années, un poil lassée par le personnage et son style toujours identique. Mais je la retrouve vraiment avec plaisir et ce nouveau roman me rappelle pourquoi chacune de ses sorties littéraires fait parler. Faussement simple, vraiment construit, son analyse des choses est originale et en même temps universelle. Les pensées un peu loufoques qu’elle jette sur le papier, il me semble les avoir déjà eu moi-même.

En bref, ce roman m´a parlé, amusé, questionné. Accessible sans être facile, prenant mais pas entêtant, il analyse avec intelligence et finesse une relation fille-mère compliquée mais crédible, et fait évoluer sous nos yeux des personnages qui sont à la fois attachants, complètement barrés mais tellement proches de nous.

 

Une envie de cheveux longs...

C’est toujours la même histoire! Dès que j’ai les cheveux longs je peste et finis par tout couper. Et pendant cette phase abominable de repousse où ta coupe n’est plus une coupe courte mais pas encore un carré (oui, toi-même tu sais!), je n’ai qu’une envie : avoir une longue chevelure de sirène.

On peut rêver, en attendant je me gave de levure de bière... non : de jolies coiffures vues sur Instagram. J’ai particulièrement aimé cette photo de _thefab3 : coiffé décoiffé, faussement lâche et maîtrisé, j’ai hâte de pouvoir tester cette double demi-queue qui a l´air facile à réaliser… y a plus qu´à attendre !

 

La Fashion week en Argentine

Ok, j’ai vu passer aussi quelques photos de la fashion week en Argentine, mais c’est sans commune mesure avec l’animation que cela suscite à Paris ou New York. Je n´ai retenu que deux looks : pour Pinamar, cette robe en dentelle blanche qui est entre la robe de mariée et la robe hippie.

Mais surtout, surtout, cette photo de Mariana Antoniale qui – excusez-moi – envoie le bois. Cette fille a un petit air de Laetitia Casta vous ne trouvez pas? Mais surtout je la trouve magnifique, vivante (on dirait que la photo est en mouvement tellement elle dégage d’énergie!), pétillante (ce regard! cette allure!) et en formes! Encore une fois, je salue le fait que l’on montre enfin sur les podiums des femmes qui font plus qu’un 36-38!

Si cette photo illustre bien une chose, c’est que la beauté n’est pas une question de taille!

 

La cuisine argentine

Dernièrement, j’ai mangé. Beaucoup mangé. On en a déjà parlé ici, mais en Argentine, la nourriture c’est important. Ok, en France aussi, mais différemment. La France c’est la gastronomie, le mariage des saveurs, le choix des vins et on s’assoit en général pour partager un moment qui peut durer longtemps. Voilà comment j’ai vécu les repas en Argentine en trois mots : c’est masculin, efficace et débrouillard.  

Masculin parce que mesdames, ici, l’homme ne rechigne jamais à se mettre au fourneau. Au contraire! Faire la pâte à pain, décortiquer un poulet, couper des petits légumes, préparer une sauce… il sait tout faire!

Efficace, parce que les repas ne durent jamais longtemps, prennent parfois la forme de collation ou tout le monde attrape quelque chose et mange debout, parfois sans couvert (pour les empanadas, ce n’est pas un problème, sinon on attrape un bout de pain et on s’en sert pour saisir la viande et hop! a la gaucho!).

Et débrouillard parce que je n’ai jamais vu tant d’ingéniosité pour dégoter de quoi faire un plat mijoté ou des tortas fritas à partir de rien. Quand il s’agit de remplir les estomacs, je vous assure qu’on arrive toujours à trouver une vieille marmite, un peu d’huile, de la farine et faire un feu dans un coin, et comme par magie tout le monde se régale. On partage, à la bonne franquette et c’est comme ça que c’est bon!

 

Quelques motifs et silhouettes

Vus ici et ailleurs, je vous partage quelques coups de cœur divers et variés : vous me connaissez, de la couleur, quelques imprimés, une allure… il ne m’en faut pas plus pour être inspirée !

 

Deux articles intéressants

Deux articles sur le thème de la santé qui m’ont interpellé ce mois-ci et que j’avais envie de partager avec vous.

Tout d’abord un article parlant du documentaire Sugarland (que je n´ai pas vu mais qui du coup s’est ajouté a ma TO-DO list). Un peu dans la veine de Mickael Moore et ses documentaires dénonciateurs, Damon Gameau démontre ici les dangers d’un de nos meilleurs amis à nous les gourmandes : le sucre! Moi qui avais l’impression de manger sainement en évitant les produits connotés « junkfood », j’ai vite déchanté! Car il ne suffit pas de grandir et d’abandonner presque naturellement les bonbons ou cochonneries du genre (chacun son truc, je n´ai jamais aimé les sodas en revanche un paquet de Dragibus ne passe pas la journée...). Le sucre est partout. Personnellement je crie à la conspiration! Plus sérieusement, je pense que nous avons la chance en Europe d’avoir une vision plutôt claire des composants de notre alimentation et d’être informés des conséquences de la malbouffe. Ce n’est pas le cas partout, et par ici en Argentine par exemple, les sodas remplacent bien souvent l’eau minérale à table. Ce genre de documentaire me semble important pour conscientiser, et je pense que dans la même dynamique que la question du bio (également trop peu considérée ici outre-océan), il faut montrer l’exemple et essayer d’arriver á un monde ou l’alimentation n’est plus synonyme de poison.

Et sans transition, après une alimentation saine vient la question de l’activité physique. Bien malgré moi, cela fait maintenant deux mois que je n´ai plus du tout fait de sport (ni danse, ni yoga, ni running). Je me sens évidemment très mal dans mon corps et compte bien m’y remettre dès que possible. Avec les vêtements intelligents je n’aurai plus d’excuse et pourrai sortir courir qu’il neige ou qu’il vente! (zut…) Bon on est bien d’accord, même sans cet équipement, quand on veut on peut.  Mais d’une part je trouvais l’initiative assez drôle concernant le t-shirt anti-crise cardiaque, et d’autre part je n’avais aucune idée que la céramique pouvait être utilisée par l’industrie textile pour garder la chaleur. Une petite découverte que je serais bien contente de tester si je la trouvais en magasin!

 

Le carnaval de Dunkerque

Ca y est ! La saison du carnaval a démarré un peu partout ! Ici en Argentine, également a Rio de Janeiro, mais celui qui résonne le plus pour moi c’est bien sur le Carnaval de Dunkerque qui bat son plein depuis fin janvier!

Comme c’est dur d’être loin et de voir tous ces costumes et cette ambiance de folie dans ma ville ! Le carnaval de Dunkerque dure environ 3 mois (hé oui, #fierté) et reste une fête traditionnelle à l’origine initiée par les pêcheurs. Mes amis et ma famille ont déjà programmé leur dates, acheté leurs places ou préparé leurs déguisements, et je les envie. Sans être une acharnée, j’aime cette occasion de se déguiser de chanter et de passer une bonne soirée. Hâte de voir les photos ! Si vous ne connaissez pas la tradition, je vous conseille de lire l’article ci-dessous et de faire un petit tour sur le net... 

 

Series

J’ai commencé un peu par hasard à regarder la série Pretty Little Liars. Je ne suis pas vraiment fan des séries girly, du type Desperate Housewife ou Grey´s Anatomy (Je suis plutôt Sons of anarchy, Viking, GOT ou The Marginal, voyez). Mais ils sont vraiment très forts chez Netflix et du coup un épisode après l’autre, j’ai continué à regarder histoire de connaitre la suite. C’est un peu trop américain, un peu trop téléphoné, un peu trop paillettes évidemment et les adolescentes ne sont pas les meilleures actrices du monde, cela va sans dire. Mais je suis toujours avide de découvrir les looks que portera Lucy Hale, l’une des protagonistes de la série.

N’est-elle pas adorable, avec son petit minois, et un faux air de Mila Kunis? Toujours parfaitement lookée, elle enchaine les silhouettes bohèmes, grunge ou fittée,  et c’est la vraie raison pour laquelle je continue de regarder la série (vous en conviendrez, c’est un peu léger mais bon).

En revanche j’attends avec impatience la saison 2 de Mindhunter. Il était évident que cette série était faite pour moi. A 10 ans je voulais être profiler et je suis toujours aussi passionnée par les histoires de serial killer. Cette série (également Netflix) retrace les balbutiements du profilage avec la création d’une unité au sein du FBI, qui sentait vaguement l’utilité de ses recherches sans deviner que cela serait la base des plus grandes enquêtes par la suite.

J´aime beaucoup les deux acteurs principaux et la série est bien menée, avec plus ou moins un crime à élucider par épisode, plusieurs serial killer célèbres représentés et on devine en toile de fond la montée d’un tueur en série, s’apprêtant à commettre son crime et qui sera probablement l’enjeu de leurs recherches au fil des saisons. Pas de scènes d’actions, c’est une série plutôt tout en réflexion, avec des évolutions progressives chez les personnages, qui s’affirment et se révèlent au fil du temps, dans leurs faiblesses et leur passion.

 

Tiendagritamina

Découverte sur Instagram, cette boutique en ligne propose des t-shirt féminins et féministes, colorés et graphiques. Mes préférés sont ceux que je vous présente ici, les plus simples, noir et rouge notamment. Le message est discret mais énergique. J’aime moins les autres modèles qui me semblent plus vindicatifs (c’est mon côte pacifiste ahah). Toujours est-il que j’ai trouvé l’initiative réjouissante et assez peu courante, surtout dans un pays ou les inégalités hommes-femmes ont une ampleur sans commune mesure avec l´Europe !

 

Un bon plan Vide dressing

Pour moi qui suis une fana de vêtements, et qui adore acheter et revendre, Vinted est une solution parfaite ! C’était mon bon plan numéro 1 en France. Mais en Argentine je cherchais un équivalent sans trouver mon bonheur. J’ai découvert Renova tu vestidor et je me suis promis de la tester rapidement. Maintenant que jai quitté l´argentine cest un peu tard mais n´hésitez pas à me faire un retour sur votre expérience en tant que lectrices argentines si vous connaissez déjà !