Au secours, je fais jeune!

Au secours, je fais jeune!

J'ai volontairement enchaîné ici cette semaine deux looks qui n'avaient rien à voir. Le premier trop "djeun's" comme je vous le disais, et l'autre peut-être plus femme qu'à mon habitude. En y réfléchissant, j'aime les deux, mais aucun n'est vraiment représentatif de ce que je porte au quotidien. 

Je commence peu à peu à me faire à l'idée que j'ai le droit d'avoir des goûts variés en matière de mode, d'être un caméléon, du moment que je m'y retrouve. Mais ça n'a pas toujours été le cas. Je me suis souvent questionnée (et cela m'arrive encore bien sûr) sur le fait qu'un look peut changer totalement une allure. Intéressant lorsque, comme moi, vous ne faites pas votre âge...

 

La veinarde!

Alors vous me direz, quel est le problème? certaines paient une fortune pour des crèmes et des injections histoire de ne pas faire leur âge, ou tout au moins de ralentir les dégâts du temps... Certes. Comme on me le dit souvent, "tu seras contente dans quelques années".

Oui mais en attendant, voilà ce que ça signifie pour moi au quotidien:

Il y a quelques années de cela, je suis chez moi et on sonne à ma porte. Je vais ouvrir, et la personne me regarde bizarrement et me demande si mes parents sont là... (je précise que je n'étais pas en pyjama et n'avais pas 15 ans!)

Dans les divers jobs que j'ai occupés, et surtout ceux en contact avec de la clientèle ou du public, il est compliqué pour moi d'être prise au sérieux. On me prend soit pour une stagiaire soit pour une débutante qui n'y connaît rien. Pire, on me regarde avec condescendance/ tendresse, on me fait comprendre que mes idées sont gentilles et mignonnes mais qu'"un jour je comprendrais", voire même on m'appelle "la petite jeune", etc. On me tutoie automatiquement et parfois j'ai droit à des comportements paternalistes qui - je pense - n'ont pas leur place dans un contexte pro. Je ne vous parle même pas du nombre de poste qui me sont passés sous le nez uniquement parce que je donnais l'impression de "ne pas avoir les épaules pour" malgré un CV bien fourni!

En bref, si dans 10 ans je serais ravie, ça ne me console pas : c'est aujourd'hui que j'ai besoin qu'on me prenne au sérieux. Car c'est bien de cela qu'il s'agit. Dans notre société complètement rongée par l'image, votre apparence reflète forcément votre maturité.

Entendons-nous bien, j'accorde une importance certaine à l'image, j'aime construire des looks et il ne me viendrait pas à l'idée de me présenter à un entretien professionnel habillée comme une ado rebelle. Cependant je crois qu'il faut creuser un peu au delà. J'ai vu tellement de jeunes professionnelles, parfois plus jeunes que moi, affublées comme des petites femmes, très maquillées, très maniérées, qui n'avaient parfois rien dans le crâne et pourtant on les prenait au sérieux...

Alors? A ceux qui me disent de me réjouir et de patienter, je pense que vous commencez à cerner le problème...

 

Je compense

J'avais (et j'ai encore parfois) l'impression de devoir justifier deux fois plus mes choix et mon discours que les autres adultes, et par conséquent je me surprenais à réfléchir aussi à deux fois avant de prendre des décisions, à la façon dont elles seraient perçues et si elles refléteraient l'image de quelqu'un de mature. Bref, une prise de tête qui commençait à prendre beaucoup de place!

Quand on en a assez de constater que l'on a droit à un peu moins de respect que les autres, on s'adapte pour que les choses évoluent, comme je l'ai fait un peu malgré moi au début, et de façon plus naturelle depuis quelques temps.

Je me suis dit qu'il y a avait un décalage entre ce que je dégageais et ce que j'avais à l'intérieur, et j'avais donc envie de réconcilier les deux. C'est en cela aussi que la mode peut être fabuleuse (ou terrible, selon le point de vue et la façon de l'utiliser). Elle est un très bon moyen pour modifier son image aux yeux des gens. 

Faites le test : adressez-vous à n'importe quelle boutique habillée comme une ado ou au contraire comme une femme d'affaire, et vous verrez qu'à discours égal bien souvent on vous traite différemment. Concrètement, j'ai compensé en accentuant un peu le côté adulte dans mon look. Je n'ai pas changé ma garde robe ni mon style vestimentaire, mais j'ai clairement mis de côté des looks un peu régressifs ou qui dégageaient un côté "femme-enfant" dont je voulais m'éloigner.

Pour être plus clair : je m'interdis certains vêtements ou accessoires et cela m'a aidé à faire grandir mon style et mon apparence. Et donc exit :

- Les sweat-shirt (encore plus a message),

- les salopettes

- les chemises à carreaux rouge (style bucheron) que j'adore mais qui me donnent l'air d'avoir 15 ans. ceci dit je n'y ai pas totalement renoncé et je reste convaincue de pouvoir les apprivoiser un jour.

- les cols claudine

- les robes a coupe trapèze en général

- les sandales plates de petites filles

- la coupe au carré sage (peut-etre justement parce que je l'ai portée toute mon enfance?)

- les sacs à dos, qui ont fait leur grand retour l'an dernier (sauf en vacances hein, désolée mais c'est trop pratique!). Imaginez le mix coupe au carré et sac à dos, là c'est sûr on m'appellerait Dora l'exploratrice !

Cette liste de DON'T je l'ai dressée à partir de constats que j'ai fait moi-même, en regardant des photos ou en faisant des essayages qui n'étaient pas concluant (ou qui s'avéraient parfois drôles!). J'ai aussi parcouru un peu la toile et suis tombé sur des articles sur le sujet, comme celui du blog Dress like a parisian:

"Dès qu'on ne ressemble plus du tout à une gamine (ce qui arrive entre 25 et 35 ans), je conseille de ne plus porter tout ce qui fait référence à l'univers de l'enfance au risque de ressembler à une vieille petite fille... ce qui n'est guère flatteur et paradoxalement très vieillissant. 
On oublie couettes, barrettes, mini jupes plissées, cols claudines et autres chaussettes hautes."

 

DO!

Ces articles enfantins, qui parfois avaient leur charme à mes yeux, j'ai donc dû leur en préférer d'autres. Je me suis forcée un peu au début à porter davantage des tenues qui allaient m'aider à faire évoluer mon style. Je crois que cela a été un exercice pas toujours évident ni confortable, semé d'erreurs de casting, mais peut-être était-ce juste le chemin normal : on quitte des vêtements d'ado super confortables et dégaine, jamais facile non?

Aujourd'hui, j'essaie d'intégrer à mon dressing et à mes tenues au moins une pièce parmi les suivantes, surtout si le reste de la tenue est casual ou très détente :

- une veste ou un blazer

- une chemise plutôt qu'un t-shirt

- un pantalon plutôt qu'un jeans

- un joli rouge à lèvres (pas forcément rouge!)

- un sac à main

Je sais que cela ne suffit pas toujours, mais ça me donne un peu d'assurance. Et comme je sais qu'on va éventuellement me prendre pour plus jeune que je ne suis, je fais exprès dans ces cas-là d'employer des phrases très bien construites et un vocabulaire irréprochable.

Alors me direz-vous, se déguiser en adulte quand les vêtements de ce style ne vous plaisent pas : fausse bonne idée, vrai coup de coeur? Je vous le disais, c'est un peu des deux. Il y a une part d'effort, mais je n'achète jamais pour autant une coupe qui ne me plaît pas ou un motif mémérisant juste pour me vieillir.

 

Arriver à son moi rêvé

Je pense que comme vous toutes, je me suis forgée mentalement une image de moi-même à 30 ou 40 ans, qui me semble ne pas se réaliser. Je me vois toujours comme j'étais à 20 ans, avec mon air de gamine peu sûre d'elle. Ca ne colle pas avec cette femme que j'avais imaginé être à l'âge que j'ai aujourd'hui, et qui est finalement peut-être un fantasme de moi-même en version plus femme. Un modèle vers quoi je tend mais qui n'est pas vraiment ce que je suis.

Je trouve clairement insupportable cette manie actuelle chez les jeunes filles de se vieillir, cette mode chez les 10-18 ans de vouloir se maquiller, adopter des vêtements de femme et singer les clips sexy sans même savoir ce que cela suggère. Car même s'il est parfois difficile de vivre son âge, ne pressons rien ! 

J'ai trouvé le texte de Jésus Sauvage sur cette réconciliation qu'il faut trouver avec soi-même tellement vrai et bien écrit que je n'essaierai pas de le formuler autrement, je vous le colle ci-dessous :

 

Une question de confiance en soi?

Souvent on me dit que j'ai l'air toute mignonne voire fragile (alors que je pense que c'est le mot qui me définit le moins bien) et puis par la suite, les gens qui me connaissent affirment que je suis étonnante ou que je n'ai peur de rien. J'aime penser qu'à force d'avoir dû faire mes preuves plus que les autres (en partie parce que je fais jeune), je me suis forgée un caractère qui me permet d'appréhender les difficultés autrement. 

Et puis au bout de quelques années, en regardant derrière, on se rend compte que derrière ce visage de jeunette il y a un paquet d'expériences de vie, heureuses ou malheureuses, personnelles et professionnelles, et que tout cela transparaît dans ce qu'on est. Je me fais plus confiance, je connais ma valeur et mes capacités, et finalement mon blazer et mon rouge à lèvre ne me servent qu'à passer les frontières de ceux qui sont assez bêtes pour m'en mettre!

J'en arrive au post de Coline (Post du 12.09.2017  Y a t’il un âge ?) que je commence doucement à rejoindre dans sa façon de voir les choses :

"Nous voici donc, mes cheveux verts, mes docs et moi-même. Et parfois je pense à ces vieux adages : plus d’ombre à paupières à paillettes passé 35 ans, pas de mini-jupe passé 45 ou je ne sais quelle ramassis de bulshit 8000 dans le genre, et je me demande : y a t’il un âge pour avoir les cheveux verts et des docs bordeaux à semelles géantes ?
Ma réponse à cette question ? Une autre question : et si on en avait rien à carrer ?
Rien à carrer que notre tenue « reflète » notre âge ? Rien à carrer que nos cheveux « reflètent » notre âge ? Rien à carrer que notre maquillage – ou absence de maquillage – « reflète » notre âge ?
Je ne suis pas rebelle ET j’ai une sacrée passion pour tout ce qui permet de se simplifier la vie.
On devrait tous essayer. Surtout quand on se retrouve avec les cheveux verts."

Et je dois bien admettre qu'elle a raison. Depuis quelques mois, je me rends compte que "chassez le naturel, il revient au galop" : des basket, un jeans, c'est tellement confortable! Mais surtout, cela correspond à mon style de vie actuel : je bouge beaucoup, ne passe pas mes journées dans un bureau, je fais tout à pieds ou à vélo. Pourquoi j'utiliserai des talons et un petit sac à main chic au quotidien? Cela ne m'empêche pas d'en avoir pour mes sorties quand cela me fait plaisir, mais plus question de me prendre la tête.

Même chose côté coiffure : je me suis réconciliée avec ma frange coupée courte : je trouve que cela me va bien et reste pratique dans ma vie quotidienne, donc tant pis si elle me donne un air juvénile! J'aimais aussi beaucoup ma coupe très courte, qui me donnait un air plus femme c'est vrai, mais je dois bien admettre qu'elle n'était pas compatible avec mon style de vie, même si j'y reviendrai sans doute un jour!

 

Se décrisper, rester qui l'on est, et se sentir bien dans son look, voilà sans doute ce que j'ai appris! J'accueille même mes premières petites rides au coin des yeux sans malveillance, c'est dire!

Et vous, vous êtes plutôt sereine avec votre âge? (quel qu'il soit) Avez-vous déjà souffert de faire plus jeune, ou au contraire plus vieille? Quelles ont été vos solutions?

Chaleur ethnique

Chaleur ethnique

Graphic Chic

Graphic Chic