Crush : Pénélope Bagieu

Crush : Pénélope Bagieu

Vous connaissez sans doute, son nom et surtout son travail, mais pas forcément qui elle est ni son visage. Et pour cause, ce sont surtout les personnages de Pénélope Bagieu que nous reconnaissons, ce trait léger et acéré et cet humour.

J'avais envie de vous en parler rapidement, non pas que je connaisse tout de sa vie, mais parce que sa personnalité a attiré mon attention et j'avais envie d'attirer la vôtre pour que vous la découvriez à votre tour.

J'ai, comme beaucoup, découvert (et adoré) les dessins de Pénélope Bagieu avant de découvrir leur auteur. Simplicité, parfois juste une bulle, et surtout une façon de capturer nos mimiques, nos petits défauts, nos pensées honteuses...notre quotidien!

C'est cette proximité et ce regard décomplexé et tolérant sur nous-mêmes qui fait la force de son travail. Elle nous capture et nous raconte, dépeint une génération de femmes modernes dans laquelle nous nous reconnaissons (pas dans tous les cas mais presque!). 

Ses bandes dessinées font la part belle aux femmes: qu'elle soit célibataire ou en couple, blonde, brune ou rousse, l'héroïne chez Pénélope Bagieu nous plaît surtout car elle est tout le contraire d'une héroïne : elle est chacune d'entre nous dans nos moments de joie, dans nos doutes, au travail ou à la maison, tantôt glamour tantôt revendiquant le naturel. 

Gourmande, paresseuse, excessive, médisante : nos petits défauts sont dévoilés et aussitôt pardonnés par nos yeux attendris.

Il y a peu j'ai écouté un podcast récent dans lequel s'exprime Pénélope Bagieu et qui m'a permis d'avoir un regard neuf sur son travail, et de me rendre compte que derrière de simples personnages de bandes dessinées il y a un vrai regard et un vrai discours sur la société.

Si vous avez quelques minutes allez l'écouter : c'est juste ici.

J'ai trouvé intéressant son discours sur le fait que forcément ses dessins lui ressemblent tous un peu, mais qu'elle cherche surtout à transmettre une idée de diversité. Loin de vouloir coller à l'image de la femme véhiculée dans les publicités (sexy, maigre, blanche), Pénélope estime que son travail consiste à montrer la société telle qu'elle est réellement en faisant la part belle à d'autres modèles : rondeurs, couleur de peau, famille recomposée ou parents homosexuels...

Un regard sur le monde ouvert qui lui vient sans doute de son parcours et qu'elle nous livre également dans ce podcast : un rapport à la beauté et à la coquetterie qui ne coulait pas de source, le regard des gens souvent blessant et cependant au bout du compte une acceptation de soi malgré tout.

Histoire de terminer de nous ouvrir l'esprit et de nous rappeler que notre pays est parfois bien compliqué et dur avec nous les femmes, Pénélope nous raconte quelques anecdotes de sa nouvelle vie Outre-Atlantique où elle a emménagé. Liberté de porter ce qu'on veut, "come as your are", un modèle qui semble convenir à la jeune dessinatrice dont la trajectoire ne s'arrêtera sûrement pas là!

J'espère vous avoir apporté un éclairage nouveau sur une auteure qui nous est sympathique et qui fait finalement un peu partie de notre quotidien à toutes!

Revenez me die si ce podcast vous a plu et passez une belle journée!

Mon coeur bat pour #8

Mon coeur bat pour #8

Balade à Brugge

Balade à Brugge