Mon coeur bat pour #8

Mon coeur bat pour #8

Un très court break sur le blog, même si j'essaie toujours de maintenir un rythme dans les publications par ici! Et pourtant j'ai laissé filer quelques jours et c'est avec un peu retard que je vous parle de mes favoris du mois de juillet.

Et en tout premier lieu, en juillet, mon coeur a battu pour...

Les vacances

Je suis partie quelques jours m'oxygéner et déconnecter, mais surtout profiter des paysages qu'offre la France. Je me le dis à chaque fois, quelle chance nous avons, sur un pays si petit en superficie, d'avoir une telle variété de paysages et d'artisanat, de spécialités, de climat... Quelques kilomètres et hop on change d'air, c'est magique!

J'ai d'abord passé quelques jours dans le pays basque français. Un passage court sur la côte à Saint-Jean-de-Luz, puis plus dans les terres du côté d'Espelette et de Saint-Jean-Pied-de-Port. J'ai trouvé l'intérieur des terres moins bondé, les gens plus sympathiques, contents de parler de leur terroir et (c'est bien connu) prêts à tout pour le protéger. Et je les comprends : c'est vert, dépaysant, authentique. J'ai adoré me promener dans ces petits villages de basse-montagne comme Saint-Martin d'Arossa, visiter les fromageries et les caves (Irouléguy), écouter les rivières et regarder tourner les vautours (flippant!). Si cela vous tente je peux vous faire un article plus détaillé avec quelques bonnes adresses, dites-moi tout en commentaire!

Je suis ensuite partie du côté du bassin d'Arcachon profiter de la côte. Une transition en douceur du pays basque vers des paysages plus marins, moins de pins et un petit air breton... Encore une fois j'ai préféré la tranquillité (relative tout de même) d'Andernos les bains à l'agitation d'Arcachon. J'ai parcouru la côte en vélo, les voies vertes sont très développées là-bas et permettent des ballades en famille ombragées. Lanton, Cassy vous offrent des paysages magnifiques et une vue sur la baie découpées, avec ses cabanes de pêcheurs et ses bars à huîtres, et la lumière du soir sur la plage ! Et cerise sur le gâteau, j'ai pu assister au festival de Jazz d'Andernos!

 

Lecture

Je vous en avais parlé dans un de mes derniers posts je crois, ou sur Instagram : j'ai enfin terminé Ragdoll de Daniel Cole. J'ai adoré ce roman policier, qui démarre rapidement et de façon sanglante.

J'ai aimé le fait que le personnage principal ne soit pas un héros - il est éventuellement un anti-héros? - et que le doute s'immisce dans votre cerveau sur presque tous les personnages et leur éventuelle culpabilité ou implication. Et plus encore, j'ai aimé le terrible compte à rebours mortel qui rythme le livre entier et vous pousse presque à lire toujours plus vite, comme pour conjurer le sort.

Il est vraiment prenant, le scénario diaboliquement noué, et il sera un très bon compagnon pour l'été si vous cherchez un livre à dévorer.

 

En ce moment, je suis plongée dans Il reste la poussière de Sandrine Collette. Je l'ai commencé sans savoir de quoi il s'agissait, un peu au hasard, juste sur le conseil de ma maman qui m'a dit que c'était bien écrit et qu'il est impossible de savoir comment cela se termine.

Je ne suis pas encore à la moitié mais je peux déjà vous dire les choses suivantes: l'écriture est fine, les personnages semblent prendre vie au fur et mesure de la lecture, et les paysages de Patagonie sont décrits avec une précision qui vous fait voyager. Je retrouve les terres désolées et rudes, les typicités de ses habitants et de son bétail que j'ai vu de mes yeux il y a quelques mois. 

Le début très descriptif sert complètement la mise en place de l'intrigue, qui se noue peu à peu, et la construction des personnages et de leur caractère : on s'y attache ou on les craint, ils deviennent vivants, imprévisibles, et j'ai déjà envie de savoir comment va se terminer pour chacun d'eux cette histoire aux allures de conte.

 

Une nouvelle fragrance pour l'été

Je ne sais pas vous, mais moi j'ai toujours un peu de mal à choisir un nouveau parfum. Et en général je n'aime pas trop les fragrances "mainstream". Le sucré, le fleuri, ce n'est pas pour moi, ce qui me fait déjà faire une croix sur pas mal d'eaux de toilette. Dernièrement je porte For her de Narciso Rodriguez, un poudré très léger qui me rappelle le Flower de Kenzo (que j'aime toujours autant comme valeur sûre mais j'avais envie d'en changer).

J'ai donc une liste de parfums que j'ai envie de tester que je garde précieusement dans mon téléphone et il y a peu je suis tombée sur Blanc de Courrèges, jusqu'ici jamais croisé en boutique et donc illico commandé. Je l'adore, il est vraiment poudré et léger donc parfait pour l'été. Il laisse juste une effluve derrière moi, sans être entêtant : tout ce que j'attends d'une eau de toilette!

Eventuellement pour l'hiver je peux aller vers des notes épicées (j'adorerais retrouver le parfum de John Galliano avec sa bouteille folle, je vous montrerai mais il n'est plus commercialisé je crois). Et je me suis surprise aussi à aimer le Gucci Bloom qui vient de sortir, pourtant fleuri. Je me laisse le temps de le sentir à nouveau car parfois je me lasse d'une senteur après coup...

 

Cinéma

Une petite sélection de films pour vos soirées d'été, et on démarre tout de suite avec quelque chose d'efficace que j'attendais avec impatience: Sans un bruit, avec Emily Blunt.

Un film à suspense tout en tension, largement porté par le silence qui sous-tend l'intrigue. On est clairement dans la lignée des films fantastiques dans lesquels le ou les héros (ici une famille) doit survivre à une catastrophe/des zombies/des extraterrestres. Le silence est leur moyen de survie et je vous laisse deviner tout ce que cela suppose en termes d'organisation et de communication entre eux. 

J'ai passé un agréable moment, sursauté et frissonné, tout ce que j'attendais finalement. Ce n'est pas le film de l'année mais il fait bien le job!

Dans un tout autre genre, j'ai été bien conseillée et j'ai regardé les deux volets de "SOMM", des films sur l'oenologie et la fabrication des vins. Passionnant, que vous soyez novice ou professionnel dans le milieu.

Le premier met en scène la préparation des candidats au diplôme de maître sommelier, le top dans le milieu. Le second, "SOMM into the bottle" s'intéresse davantage au processus de fabrication du vin, du champagne, à la dégustation...

Des sujets finalement inépuisables vu l'infinité de nuances de ce produit qui fait la fierté des français et de l'homme en général! Je vous les conseille si vous avez envie d'en savoir plus sur l'univers du vin.

 

Enfin le dernier en date vu il y a un peu plus d'une semaine et encore en salles : Fleuve noir. Un bon policier à la française comme je les aime. Un pitch a priori habituel : la disparition d'un enfant, qui prend vite des allures inhabituelles grâce aux personnages largement servis par un bon casting. On ne peut pas ne pas parler de Vincent Cassel, enquêteur laid et alcoolique, qui a réussi à créer de toute pièce un personnage presque réel : sa démarche unique, franche et gauche, ses blagues grasses, ses failles en tant que père et sa persévérance dans son travail. Il donne la réplique à un Romain Duris névrosé dans son personnage de professeur, et à Sandrine Kiberlain assez convaincante évidemment en mère éplorée.

C'est noir, parfois sordide, mystérieux : on devine un noeud inextricable jusqu'à la fin. Je vous le recommande!

 

Instagram

Dernière petite rubrique que j'aime avec mes coups de coeur instagram du mois, et on démarre avec des looks frais, colorés, parfaits pour l'été:

J'ai craqué sur cette robe à la couleur démente de la jolie @looknatamelie : cette dentelle verte met en valeur sa peau et ses cheveux dorés, on n'aurait pas pu mieux la porter! Dans un autre genre la robe bleue à imprimé fleuri vient de chez Boden, c'est une petite folie je trouve, surtout quand on sait que les robes Boden sont parfaitement coupées et mettent en valeur toutes les silhouettes! (par contre il me semble que c'est une ancienne co).

C'est la folie des pantalons larges en ce moment, je n'ai toujours pas trouvé le mien mais j'ai adoré celui de Fonelle, dégaine avec ses pinces à la taille et classique avec ses rayures. Le début d'une quête? Egalement une quête qui se fera sûrement sur le long terme (comme toujours avec cette marque que j'adore) : je suis dingue du nouvel imprimé Heimstone, et je compte bien le trouver d'occasion dans les mois ou années à venir!

Toujours du look avec cette robe canon portée par Julie du blog Le petit monde de Julie. Je suis dingue des pois et j'ai plutôt opté pour une version courte, mais celle-ci me plaît beaucoup également et fait une silhouette de dingue!

Je suis aussi totalement fan de ce look robe à pois rouge et veste marron de la belle srhmikaela (aidez-moi sur la prononciation!) : simple et frais, à la fois printanier mais efficace pour un automne doux, j'adore le panier en osier (ma nouvelle obsession)!

Coup de coeur également pour cet ensemble H&M sur la belle @mahdiness. Je sais pertinemment que ça ne donnerait rien sur moi (déjà eu des ensembles tailleurs au format short et invariablement je ne les porte pas). Mais j'adore l'imprimé et le côté working girl décontracté!

Enfin, je ne pouvais pas ne pas parler de la belle Sincerely Jules et de son style parfait pour l'été. On se met toutes en recherche d'une chemise rayée parfaite?

Une petite sélection accessoires et beauté, avec en premier lieu un coup de coeur absolu pour ces boucles d'oreille de la marque argentine I crown Victoria. La créatrice nous propose des collections toujours ethniques mais modernes, c'est ce que j'adore. Le modèle Azteca existe en argent et en version dorée et je vous avoue que j'aime les deux et que j'ai hâte de les voir à mes oreilles!

Une marque de vernis à ongles que j'ai envie de tester sur mes dix doigts : Manucurist! Peut-être pas forcément dans cette couleur (même si ce lavande est vraiment joli). Vous connaissez? C'est apparemment bio donc j'aimerais en savoir plus sur la tenue et la qualité?

Enfin gros coups de coeur pour ces boucles d'oreille de la créatrice Juste juliette, que j'étiquette ici bien souvent pour ses looks. Cette fois c'est une de ses créations que j'adore, cette combinaison de couleur et cette forme originale. Mais le prix me semble un peu élevé alors je temporise...

Enfin, j'avais envie de terminer cet article par cette image postée et commentée par Mathilde Froustey, danseuse française outre-atlantique, au regard toujours tolérant et ouvert. J'aime la lire et la suivre dans ses voyages et ses répétitions au San Francisco Ballet. Cette fois elle nous propose une jolie lecture humaniste pour prolonger la joie de notre victoire au mondial de football. Valoriser notre immigration, reconnaître l'intérêt du mélange des cultures, être enfin fier et redevenir une terre d'accueil, malgré les doutes et les difficultés actuelles. 

On peut rêver, et imaginer qu'au prochain mondial l'origine et la nationalité des joueurs ne sera plus un sujet de débat mais d'échange!

5 choses à faire pour soi dès la rentrée

5 choses à faire pour soi dès la rentrée

Crush : Pénélope Bagieu

Crush : Pénélope Bagieu