Mon coeur bat pour... #12

Bonjour à toutes et avant tout Bonne Année!

J’espère que vous avez passé de belles fêtes en famille ou entre amis, et que cette nouvelle année 2019 vous réservera le meilleur! Comme vous l’avez vu le blog a pris quelques vacances et je reviens aujourd’hui par ici avec une rubrique qui fête sa première année : mes favoris du mois!

Et avant tout, en décembre, j’ai aimé…

Fêter la nouvelle année!

J’espère que vous étiez dans un endroit qui vous a plu pour passer à 2019, mais le plus important reste d’être avec les gens que vous aimez… ce fut mon cas!

Nous étions dans un endroit inconnu de tous les deux. Cela aussi me semble excitant comme plan pour passer les fêtes : découvrir ensemble un autre pays, une autre ville, être dans cette même humeur de curiosité…Nous avons choisi de passer la nuit dans un endroit tranquille à Miramar sur la côte argentine, où nous avons mangé, dansé et surtout beaucoup ri tous les deux.

J’avais très envie de vous montrer ma tenue de nouvel an qui n’en était pas une - encore un sujet de rigolade car loin de me déranger cela m’a au contraire fait rire - mais je n’ai presque pas de photos donc je vous raconte simplement. J’ai trouvé cette robe de lumière (littéralement : elle est ultra longue, décolleté V devant et plongeant derrière et totalement argentée) en liquidation dans une boutique argentine. Importable, et donc parfaite pour une soirée de nouvel an, non? Payée une misère (quelque chose comme 7 euros), je l’ai raccourcie et raccommodée et hop, elle était dans ma valise pour partir avec moi! Pas de stress de me tacher ou de l’abimer, elle est suffisamment chic pour un dîner et folle pour le dancefloor!

Une journée à Sierra de la Ventana

J’ai déjà écrit un article sur cet endroit il y a quelques mois et j’y suis retournée le temps d’une journée avec grand plaisir en décembre!

Une belle journée ensoleillée pendant laquelle j’ai marché et découvert de nouveaux endroits à Sierra de la Ventana et à Villa Ventana (plus mignon).

Nous avons marché sur quelques sentiers de Sierra et croisé presque personne, profité du soleil, des bois, des petits cours d’eau et ramassé des pommes de pins pour la décoration pour les fêtes! Puis nous avons profité de Villa Ventana et sa tranquillité pour déjeuner et nous promener dans les boutiques d’artisanat.

Une superbe journée : j’ai hâte d’y retourner!

Lire

J’ai aimé lire en décembre mais malheureusement l’unique livre que j’ai lu en entier ne m’a pas convaincu, même si j’ai tenu à le terminer.

Il s’agit de Pouvoir de Naomi Alderman, dont j’avais entendu du bien. Un livre qui manie plutôt de façon intéressante les contextes politiques et sexistes de notre société pour en proposer une version renversée. Suite à une transformation génétique, les femmes prennent le pouvoir et la face du monde en est transformée. Prometteur mais peut-être suis je passée à côté car je me suis ennuyée et n’ai pas accroché ni à l’intrigue ni aux personnages ni à l’environnement trop américain (toujours le même problème avec moi).

Je suis en train de lire Dix sept-ans d’Eric Fottorino et l’on est sur quelque chose de beaucoup plus touchant, fin, prenant. L’écriture est juste, les mots bien choisis. Il s’agit pour l’instant d’une révélation faite par une mère et d’une introspection entreprise par l’enfant et tous les questionnements soulevés, l’amour, la méconnaissance de l’autre, la compréhension entre enfants devenus adultes et parents. Voilà où j’en suis. Sans me forcer cela me parle déjà beaucoup plus…

Une soirée avec le Ballet del Sur

Vous connaissez (ou peut-être pas) mon amour inconditionnel pour le ballet et la danse classique. Je n’ai pas pu résister début décembre à assister à la dernière représentation du Ballet del Sur de ma ville, compagnie que je n’avais encore jamais vu sur scène.

Outre la performance des danseurs, j’ai été heureuse de connaître enfin de l’intérieur le Théâtre Municipal de Bahia Blanca et de plonger dans l’ambiance si chaleureuse des théâtres, qui m’avait tant manqué!

Instagram

Peu de choses ce mois-ci sur Instagram ont retenu mon attention. Seulement trois looks, ou dira-t-on plutôt silhouettes que j’ai aimé sur (respectivement) Lisa de Make my Lemonade, Zoé et Audrey Lombard

Cette silhouette so working chez Lisa, et à la fois intemporelle et fraîche avec son velours blanc et la chemise un peu dégaine en dessous…

Cette allure soyeuse (je ne sais pas comment dire autrement) qu’a toujours Zoé, mixant des pièces apparemment impossibles à associer : du genre jupe en voile avec blazer loose… sur moi en tout cas il y a peu de chances que ça fonctionne… je suis fan absolue!

Et enfin Audrey Lombard que j’avoue aimer un peu moins dernièrement, mais cette silhouette m’a tapé dans l”oeil, peut-être tout simplement parce qu’elle est hyper graphique : du noir, du blond, du rouge sur les lèvres, des boots pointues… on pourrait en faire une esquisse!

Je continue avec cette coupe de cheveux absolument sublime, surtout sublimement portée par la belle Taylor Lashae, mannequin à ses heures pedues… (comment ça on s’en serait douté?). Cette coupe courte qui frizotte et rebique joliment me donne juste envie de tout couper bien sûr!

Et je vous invite à visiter l’Instagram de Berry Design car j’ai adoré leur version de la salle de bain : porcelaine blanche moderne, papier peint coloré fou et tropical, miroir vintage… j’aime tout!

Enfin, je voulais vous parler d’une boutique que je vous recommande à 100% mais qui n’ pas de page internet, seulement un compte Instagram : Evocar Aromas. La créatrice est diplômée en chimie et tous ses produits sont faits mains et naturels.

J’ai la pierre ponce, le parfum de sac et la crème de jour et absolument tout est de grande qualité et avec une odeur divine! Je vous le recommande si vous aimez les produits naturels!

Films et séries

Peu de choses ce mois-ci de ce côté là, mais du lourd!

J’ai découvert la série Netflix Baby. Je m’attendais à quelque chose de très aseptisé sur les adolescents riches et désabusés… Et en fait je me suis laissée emporter par cette série qui parle d’adolescents riches et désabusés de Rome. Ces filles d’une beauté virginale et scandaleuse, à la fois fragiles et exubérantes, ces garçons à qui l’on a collé une étiquette et qui tentent de sen défaire. L’accent tellement charmant et chantant de l’Italie (oui : regardez-la en VO bien sûr!) et surtout surtout… la bande son de folie!

J’ai téléchargé pas mal des titres et je vous recommande donc soit de regarder la série (il n’y a qu’une saison et elle est courte malheureusement….) soit de passer directement à la BO si vous êtes plutôt branché musique.

Le seul film marquant de mon mois fut Braqueurs, un film d’action français proposé par Monsieur et accepté avec mon enthousiasme habituel devant les films d’action :" “Mmmh ok ok” (=au pire je dormirai)… Finalement j’ai été absorbé par l’action haletante et j’ai même bien aimé le jeu des acteurs. Tout est dit dans le titre, braquage de fourgon, on sent la tension et les embûches arriver mais les rebondissements s’enchaînent de façon prenante jusqu’à la fin… Je n’ai pas vu passer le temps et ça c’est plutôt bon signe!

Enfin, il fallait absolument que je vous parle de Merlí. Une série que l’on m’a recommandé il y a longtemps et comme d’habitude j’arrive après la bataille mais je suis totalement accro et je ne sais pas pourquoi mais je la trouve vraiment rafraichissante. J’adore le profil de ce prof de philo un peu miteux et grognon qui débarque dans ce collègue catalan et va révolutionner la façon de penser de ses élèves et la façon de considérer l’enseignement de ses collègues. Merlí nous fait penser. Merlí nous apprend a philosopher, au dela des grands concepts et des mots compliqués, il nous apprend la tolérance, le désaccord, le respect… Ses élèves grandissent avec lui et nous aussi. Chacun y trouvera ce qu’il veut, car les profils des personnages sont riches et variés, à l’image de l’Espagne colorée et plurielle d’aujourd’hui.

Encore une fois je vous recommande de la suivre en catalan sous-titrée. Vous verrez, vous rirez beaucoup et apprendrez autant avec ce personnage fantasque, ni bon ni mauvais, à la morale parfois douteuse mais tellement attachant. On a tous envie de suivre les cours de Merlí!

Le musée Fangio à Balcarce

Je suis passée par Balcarce en revenant de la côte et j’ai donc fait un crochet par le Musée du célèbre Fangio, coureur automobile et grand champion argentin. (D’où l’expression “faire son Fangio en voiture”)…

Le musée plaira aux fanatiques de voiture, moto, moteurs, vitesse, compétition… car c’est un peu un garage rempli de belles voitures de course, de toutes sortes et de toute époque, également dédié aux différents champions qui se sont succédés en Argentine depuis des années.

Une visite plutôt dédiée aux messieurs donc, mais pas que car je ne me suis pas ennuyée, c’est toujours incroyable de voir dans quelle boîte de conserve les coureurs entraient, le peu de protection qu’ils avaient, un peu de tôle, une mécanique qui ne disposait de nos technologies actuelles… bref ça force le respect!

Je vous laisse sur cette dernière photo de l'a fameuse étoile d’argent dans laquelle Fangio a couru de nombreuses courses!

J’espère que l’article d’aujourd’hui vous a plu, c’est le premier de 2019.

On continue avec d’autres très vite!