El Calafate: petit bijou en Patagonie

Un nouvel article voyage aujourd’hui, pour continuer notre périple dans le sud argentin. Nous nous sommes quittés à Ushuaia, vous vous rappelez? Je vous propose de remonter un petit peu plus au Nord pour aller visiter ensemble l’une des merveilles naturelles qu’offre l’argentine, a Calafate.

 

Nous avons pris un vol direct depuis Ushuaia pour arriver 1000 km plus au nord environ, dans cette ville ancrée au bord du Lago Argentino. Soyons clairs : la ville de Calafate en elle-même n’a aucun attrait. Elle sert clairement de ville dortoir pour les touristes qui viennent tous voir une seule et même chose : le fameux glacier du Perito Moreno. Mais nous y reviendrons.

Nous avions choisi de loger dans un hôtel hors de la ville sur les bords du lac, et sommes repassés plus tard dans notre périple par Calafate pour reprendre un vol, j’ai donc deux adresses d’hôtel à vous communiquer (en fin de post). Dans les deux cas, des hôtels corrects sans plus, plutôt froids et impersonnels, au milieu de rien mais avec vue sur le lac. Nous pouvions rejoindre la ville en longeant la lagune a pieds en 20 minutes.

Nous avions deux jours sur place, ce qui, croyez-le ou non, était parfait. Vous pouvez y passer plus de temps si vous êtes passionnés de glaciers mais pour nous, c’était suffisant, nous avons vu le plus beau en deux jours. Dès notre arrivée dans la matinée, nous sommes allés au Centre touristique, ou plus précisément l’Intendance du parc national des Glaciers, au centre-ville : un endroit vert, bien entretenu qui donne pleins d’infos sur les glaciers de la région et les excursions. Je vous le conseille.

Le Perito Moreno

Nous avons décidé de nous rendre au Perito Moreno dès l’après-midi, trop pressés d’aller voir cette merveille dont tout le monde parle.

En route donc dans notre voiture de location, sur la route nationale 11, en direction du parc national des glaciers. Nous longeons le lac puis le laissons derrière nous et entrons dans des paysages secs et désolés. Heureusement pas pour très longtemps : le parc national est seulement à 50 km de Calafate, peu pour l’argentine, et c’est tant mieux !

L’entrée du parc est payante (tarification selon votre nationalité et votre résidence) et ensuite vous le parcourez en voiture. Des miradors permettent de vous arrêter de temps en temps pour admirer le glacier. De loin déjà il est très impressionnant, et je n’ai pas arrêté de le prendre en photo sous tous les angles. Plus vous approchez plus il semble grossir et moins vous discernez ses limites… incroyable !

Arrivés au parking, il est temps de prendre une navette qui vous emmène au départ des passerelles qui permettent de voir le glacier de différents points de vue. Tout comme à Iguaçu, le parc est vraiment bien aménagé et entretenu, avec une facilité d’accès qui permet aux enfants et personnes âgées de le parcourir facilement.

Les passerelles se perdent dans les arbres, elles s’approchent mais dissimulent longtemps le glacier, qui semble jouer à cache-cache avec nous… Presque une frustration quand tout à coup, il apparait, entier, imposant.

Son bleu azur se détache complètement sur le noir des montagnes environnantes. Il règne un silence autour de ce géant, seulement interrompu lorsque de temps en temps un craquement nous signale qu’un morceau de glace se détache du glacier… Un craquement plutôt semblable à un grondement de tonnerre. On tourne la tête, on cherche à localiser d ou vient le bruit, parfois on arrive à voir les morceaux tomber dans l’eau, puis plus rien. Le silence revient.

On aimerait s’approcher, voir de plus près ces crevasses qui semblent plus bleu par endroits, ce bleu qui semble artificiel et qui pourtant est le fruit de la nature dans toute sa force.

C’est cette envie de le voir sous tous les angles qui nous pousse finalement à continuer à marcher sur les passerelles, car on pourrait rester là, bien en face, à le regarder, pendant des heures. Je longe donc le glacier, qui est sur ma gauche et peu à peu arrive à un endroit ou le bras du Lago Argentino est plus large. L’eau a cette couleur bleu-gris polaire, sur laquelle le bleu du glacier semble plus pur encore. J’ai encore en tête cette vision du glacier comme posé sur le lac, avec cet encadrement de montagnes noires et menaçantes à l’arrière. Un bateau de tourisme s’approche doucement, minuscule a cote du géant, tandis qu’un condor tournoie régulièrement, semblant presque survoler la scène pour notre seul plaisir.

Je ne peux pas vous expliquer le sentiment que j’ai ressenti face au glacier, mais c’était un mélange de paix, d ébahissement, de danger, et d’humilité. C’est vraiment l’une des plus belles choses que j’ai vu dans ma vie de voyageuse…

Les passerelles s’éloignent peu à peu du glacier, le laissant derrière nous, vraiment à regret. Elles rejoignent le parking. Tout le parcours est magnifique, et comme je le disais même sans le glacier, ces montagnes noires sur cette eau si calme et toutes ces couleurs qu’on ne voient pas en Europe, c’était déjà magnifique. Le glacier vole la vedette a un paysage qui déjà en soi vaut le détour.

Et vous quittez cet endroit avec un dernier coup d’œil au géant, en vous disant que vous ne reviendrez peut-être jamais ici, et que si vous revenez, le glacier ne sera de toute façon plus le même.

(Comme je vous le disais les informations données à l’intendance du parc national sont vraiment complètes et très intéressantes, et montrent bien comment vit et fond le glacier).

 

 

 Excursion en bateau vers les glaciers Uppsala et Spegazzini

Le lendemain matin, nous avions réservé une excursion en bateau sur le Lago Argentino, pour approcher des glaciers accessibles seulement par l’eau : les glaciers Uppsala et Spegazzini.

Bon à savoir : les excursions en bateau offrent des départs en général le matin, pensez donc à bien planifier vos sorties pour ne rien rater ! Nous avions réservé nos places la veille pour être tranquilles.

Nous avons repris la même route nationale 11 jusqu’ a une bifurcation : à gauche vers le parc national et à droite vers Punta Bandera, le port de départ des bateaux. Je vous conseille d’arriver tôt car il y a pas mal de monde au départ. Choisissez vos places dans le bateau près des fenêtres (dehors il fait froid et j’étais bien contente d’admirer le spectacle au chaud). La navigation dure plusieurs heures (emportez votre pique-nique et votre équipement de mate !) et le bateau manœuvre sans arrêt pour pouvoir approcher de très près des icebergs plus ou moins grands, et même le glacier Spegazzini qui est très beau à observer.

Nous avons eu la chance d’avoir une météo magnifique et je dois dire que les rayons de soleil sur la glace donnent un côté « bijou précieux » à ces gros glaçons !

Tout est fait pour le touriste, même des séances photo souvenir –toujours un peu kitsch, qui je l’avoue n’ont pas eu un franc succès auprès de moi. Le prix de l’excursion est un peu salé (il me semble avoir payé aux environs de 2000 pesos, soit 47 euros à l’époque) En dehors de cela, c’est un vrai joli moment, et Calafate est vraiment l’endroit pour réaliser ce genre d’expéditions car c’est LA région des glaciers. Comme je vous le disais, vous avez la possibilité d’y passer plus de temps et de voir d’autres glaciers, de faire des mini trekkings pour y marcher, etc…

De notre côté nous partions le lendemain même pour une autre destination et avons donc arrêté là notre visite de Calafate. Nous avons simplement profité de la soirée pour aller manger une glace délicieuse au centre-ville, flâner dans les rues. Je vous conseille un petit tour par le passage de los artesanos, le Librobar et les boutiques environnantes tout en bois.

Vous pourrez trouver les articles habituels : couteaux, mate en bois, corne, calabaza, accessoires en laine ou en cuir, tapis en peau, et la spécialité de la ville, le Dulce de Calafate (une confiture de myrtille en gros).

C’est ici que s’arrête notre périple, mais je vous retrouve très vite pour vous emmener encore plus au Nord pour l’étape suivante de ce voyage en Patagonie !

 
  •  Intendencia Parque Nacional Los Glaciares

02902 49-1005

Libertador y Ezequiel Bustillo

 

  • Meulen Hosteria Y Apart

Calle 202, El Calafate, Santa Cruz

hosteriameulen.com.ar

02902 49-2982

 

  • Terraza Coirones

Calle 92 65, Z9405 El Calafate, Santa Cruz

terrazacoirones.com

02902 49-6115

 

  •  Pura Vida

    Sans conteste l’un des meilleurs restos de tout mon voyage ! nourriture saine, savoureuse et délicieuse, équipe très sympa, ambiance et déco décontractés et calme. Foncez !

Av. del Libertador 1876, Z9405 El Calafate, Santa Cruz

02902 49-3356

 

  • Chocolates Ovejitas de la Patagonia

Av. del Libertador 1197

02902 49-1736