Mon coeur bat pour #14

Je me suis un peu laissée débordée ces derniers temps et j’ai eu un mois d’avril partagé entre beaucoup de travail et une semaine de repos bien chargée, qui ne m´a pas laissé beaucoup de temps pour vous écrire par ici.

Ceci dit je ne voulais pas manquer ce rendez-vous mensuel et j’avais envie de vous faire un petit compte rendu de ce pour quoi Mon cœur bat en ce moment…

 

Pâques en famille

Comme la plupart d’entre vous sans doute, j’ai eu envie de fêter Pâques et j’ai eu la chance de le passer en famille ! C’est vraiment une fête qu’il est bon de passer ensemble surtout quand il y a des enfants et j’ai eu plaisir à les voir courir à la chasse aux œufs, comme je le faisais quand j’étais petite ! (Non je ne vous montrerai aucune photo mais je peux vous dire que je me réveillais tôt, j enfilais un joli bonnet a pompon et attendais patiemment le feu vert de mes parents avec mon frère, chacun un panier à la main…).

Encore une fois, l’expatriation a cette vertu d’être un apprentissage constant et je suis contente d’avoir vu comment se fêter Pâques par ici. On mange du chocolat, bien sûr, mais pas en quantité industrielle comme en Europe. En fait quand j’y pense ça devient presque honteux notre façon de décupler les œufs au chocolat pour chaque enfant. J’ai presque l’impression qu’en perdant la mesure des choses on a aussi perdu le vrai plaisir, et on favorise la quantité. Je généralise sans doute mais j’ai vu ici des enfants heureux et les yeux brillants même avec deux œufs Kinder, alors qu’en Europe on assiste parfois à des caprices incroyables d’enfants qui ont reçu des montagnes de chocolat… Comme quoi tout est relatif. J’apprécie ce que cette expérience m’apprend et comment elle me permet de reconsidérer des choses que je croyais « normales ».

Plus généralement, j’ai passé de belles journées au grand air, entourée de la famille de mon conjoint qui avait fait le déplacement pour nous rendre visite. Nous avons profité du jardin, mangé du poisson le vendredi saint, vécu sans horaire, vu les enfants courir sans arrêt entre le quincho et la maison, cuisine, trinqué… Nous sommes ressortis de ce week end de Pâques fatigués mais heureux. Et surtout, surtout, j’étais chez moi. Et ça j’en avais bien besoin ! Nothing like home…

(La photo d´ouverture de l´article a été prise le soir oú nous rentrions á la maison, sur la route…)

 

 

 

 

Peaufiner ma déco

J´embraye donc sans transition sur le deuxième point dont j’avais envie de vous parler. Ce mois-ci j’ai passé un peu de temps chez moi et j’en ai profité pour parfaire un peu la déco, modifier quelques détails, ranger mieux certaines choses. Nous avons aussi investi dans des babioles ou des objets qui nous faisaient envie, et nous nous sentons chaque fois un peu plus chez nous. Nous nous approprions les lieux.

La plupart des objets que j’ai chez moi viennent de France, j’ai ramené ceux auxquels j’étais le plus attachée, et cela me permet parfois de me sentir mieux. Comme je vous le disais la belle vaisselle ou certains objets de décoration un peu travaillés coutent cher ici et je ne regrette pas d’avoir choisi de ramener ce genre de choses, car ils donnent la touche personnelle à notre intérieur.

Au contraire, la déco plus rustique ici est assez bon marché et pas difficile à trouver. Nous sommes allés à Tigre près de Buenos Aires il y a quelques semaines (je vous en avais parlé ici) et avons racheté quelques petites choses : fleurs séchées, objets vintage (un vieux pot à lait, une vieille valise en carton tapissée…). Nous faisons aussi le tour des brocantes et des stands de campagne, et nous avons fini par trouver une peau de vache que nous accrocherons au mur, pour réchauffer un peu tout ça. Si quelqu’un a des conseils pour cela, laissez-les moi en commentaire cela m’intéresse !

Enfin, j’adore les objets en bois et ici ils sont courants et bon marché. J’ai fait une razzia dans un supermarché chinois l’autre fois et cela m´a couté trois fois rien. De jolis pots à couvercle pour les épices ou le centre de table, une cuillère en bois géante, des petits bols… On en a jamais assez non ?

 

 Mode & Instagram

Vous vous en doutez, il ne se passe pas un mois sans coup de cœur mode de mon côté. Celui-ci ne fait pas exception et j´ai démarré le mois d’avril avec un flash pas banal (et assez couteux) : ce trench long Camel vu sur l´Instagram de Muy Mona et provenant tout droit de la boutique Las pepas. Et comme je les suis un peu trop assidument, j’ai aussi craqué sur ces costumes de la même marque qu’elles portent en rose fuchsia et en violet, plutôt difficiles à porter je l’admets mais tellement pop et réjouissants !

 Sur Instagram ce mois-ci je n’ai presque pas eu de coups de cœur sur les nouvelles collections en Europe (sans doute l’effet du décalage de saison, on y entre dans le printemps et mois dans l’automne). Bon j´ai bien aimé cette photo des pages Modes de La Voix du Nord :

En revanche je suis retombée sur des silhouettes pas récentes mais qui continuent de me plaire, sans doute celles auxquelles je devraient prêter le plus d’attention.

Tout d’abord la jolie Audrey de The Brunette, que je trouvais jusqu’ alors trop « femme » et qui a présent me parait juste tellement féminine, subtilement sexy avec ce qu’il faut de casual, de couleurs, de classicisme… pile ce dont je rêve en ce moment ! Mention spéciale a ce look avec la jupe en simili (tellement casse gueule mais assagie ici par cette blouse un peu classique) et a cette silhouette en jupe longue et pull doudou.

Deux look ensuite de notre jolie Zoé qui allie toujours magnifiquement les pièces pour créer des dégaines de folie. J’aime tout : sa casquette de marin, ses longs manteaux à la fois classes et dégoulinants (maintenant sa marque de fabrique à mes yeux), ses bonnets loose si bohème, son allure en combinaison fluide, et évidemment sa coupe de cheveux unique !

Je suis aussi retombée sur le compte de Looknatamelie (les mystères de l’algorithme d´Instagram et il était aux oubliettes) et j’ai redécouvert ses looks aux tons chauds, faits de belles pièces tantôt fortes tantôt classiques. Le seul « bémol » (qui n’en est pas vraiment un) serait la ressemblance parfois un peu trop évidente parfois avec la belle Sincerely Jules…

 Justement la voici, et ce look bien que datant un peu, n’en reste pas moins indémodable ! Quel talent…. Je suis totalement fan de cette combinaison t-shirt blanc + robe nuisette fluide qu’elle arbore souvent. Autre look assez éloigné de ce que je porte personnellement mais que j’ai trouvé bien pensé et frais, celui de Noholita, avec ce t-shirt fluide Zadig et Voltaire et ces grosses lunettes qui lui mangent le visage. Le reste est hyper classique mais l’ensemble fonctionne plutôt bien ! Enfin, un look déjà daté de la jolie Léontine qui marie toujours les teintes les moins évidentes avec brio : j’aime cette touche de rouge des gants, ces bottines Gianvito Rossi Et ce manteau si simple mais au tombé si parfait !

 

 

Notre Dame de Paris

Je ne pouvais bien évidement pas ne pas vous parler, même rapidement, de Notre Dame de Paris. Voir son incendie depuis l´étranger a été pour moi vraiment difficile et je ne pouvais pas m’empêcher de suivre le direct sur internet, avec la même inquiétude que les centaines de français et touristes qui regardaient depuis les quais… C’est un morceau de patrimoine qui s’envole et en tant qu’expatriée je me suis sentie encore plus fière de notre identité, de ces monuments que l’on essaie de protéger au mieux, que l’on valorise… Cet évènement est là pour nous rappeler la valeur qu’ils ont et ce qu’ils peuvent faire naitre comme sentiment de communauté et d’appartenance. Car au-delà de la perte, il y a bien sur eu une mobilisation énorme qui, bien que faisant polémique, me semble avant tout réconfortante. Il est bon de sentir que l’on peut encore être ensemble pour certaines choses dans nos sociétés, et notamment de voir que certains héritages rapprochent et mettent d’accord tout le monde sur le fait qu’ils valent la peine d’être sauvegardés.

J’en ai parlé sur un autre média que celui-ci, en évoquant notamment la question du fundraising, mais ici j’avais davantage envie de vous partager mon point de vue en tant que personne et que française expatriée.

 

 

 

New haircut

Vous l’avez peut-être vu passer si vous me suivez sur Instagram, mais j’ai décidé de couper á nouveau mes cheveux ! J’en avais assez de cette coupe qui m’allongeait encore plus le visage et ne me donnait pas bonne mine. J’avais envie de plus de peps et plus de volume (même si je sais que mes cheveux ne se prêteront jamais à certaines coupes que j’adorent car trop fins et lisses).

Bref, j’ai demandé quelque chose de déstructuré, légèrement plongeant, facile à coiffer au quotidien et à la repousse… Car pas question d’avoir une coupe qu’il faille entretenir trop régulièrement en salon, je n’en ai ni l’envie ni le temps ! Le résultat me plaît assez et je peux varier les styles (plus ou moins sage selon les jours), qu’en pensez-vous ?

 

 

 

Netflix

On termine avec une rubrique dédiée à ce que j’ai vu ce mois-ci, notamment sur Netflix. Rubrique bien pauvre ce mois-ci car je vous avoue que j’étais tellement fatiguée que je m’effondrais devant le moindre film et j’ai eu bien du mal à en terminer ne serait-ce qu’un … Le format série a cela de pratique qu’un épisode dure moins longtemps…

J’ai donc vu le film dédié a Bonnie & Clyde, celui avec Kevin Costner, qui, il faut bien le dire, malgré son âge porte le film a lui seul. Une chose m’a marquée en particulier, sans doute a-t-elle aussi contribué à me maintenir en haleine jusqu’ au bout : à aucun moment on ne voit le couple célèbre. Le réalisateur a choisi de ne montrer d´eux qu’un pied, une silhouette… comme s’ils fuyaient aussi de nous, jouant à cache-cache avec la camera, et l’on ressent presque la même exaspération que la police chaque fois qu’ils s’échappent. Ils ont une longueur d’avance durant tout le film si bien que la fin tragique - bien connue - arrive forcément brutalement, presque de façon inattendue. Je vous le conseille si cette époque vous plaît, moi j’aime voir l’élégance avec laquelle on s’habillait et se comportait alors.

Deuxième et ultime conseil cinéma avec une série cette fois : Quicksand, série sombre qui nous plonge dans l’univers d’une adolescente qui a fait les mauvais choix et se retrouve dans une situation dramatique. Erreurs de jeunesse, parcours d´ados qui manquent d’amour et de repères, trop d’argent, de drogue et d’alcool, dans une société qui porte trop de jugements… L’histoire en apparence simple s’avère vite touchante et triste et nous oblige à chercher à comprendre au-delà des faits. Le thème est d’actualité et le casting de qualité.

 

On se retrouve le mois prochain (qui commence demain, c’est pas si loin) avec un article voyage (encore !)